La boutique d'écriture Montpellier
Ateliers et stagesFormation et RessourcesAuteursRésidencesRencontresInternational et francophonieNouveautés
 

Lecture Sunjata le 20 Octobre 2009.

à la Boutique d’écriture & Co


Rencontres

Sunjata

Écrivain, cinéaste et musicien, Sunjata est aussi producteur, auteur, compositeur et interprète d’albums de hip-hop. Sa carrière de réalisateur a débuté avec le court métrage Gaou (2002), puis les longs métrages documentaires Identités (2004) et Colonialisme (2006).

Kalachnikov Blues (2009) est sa dernière publication aux éditions Vents d’ailleurs.
http://sunjatakoly.wordpress.com

Kalachnikov Blues

Sur les rives du Zali, le commissaire Doré Dynamite coule ses journées à bâfrer des bananes plantins, à roupiller et à baffer la multitude de piéteurs de sa ville dans l’espoir d’un aveu encore plus menteur que la vérité. Mais que pèse-t-il dans les tours de passe-passe orchestrés par les multinationales et les politiques de ce pays béni des dieux, aux sous-sols plus que riches de minerais nécessaires à son développement ?

Entre torpeur et brèves de maquis au détour d’une bière frelatée, entre complots cossus dans les salons des puissants et sordides assassinats dans les ruelles démocratiques, Sunjata signe ici un premier polar drôle, grinçant, acerbe sur un pays pris dans la nasse de la Françafrique, entre les petits vols des moins que rien et les scandales inépuisables des « affaires africaines ».

Extrait

Tongoe ne marchait plus, il glissait sur un nuage de bonheur en réduisant aux alentours de la forge son marathon quotidien. Un soir de pleine lune, il décida d’enlever sa promise pour aller jusqu’au bout de sa passion. Il prit soin d’attendre l’obscurité totale pour se glisser dans la forge. Après d’être livré à toutes sortes de préliminaires recommandés par le Kama Sutra, il souleva l’enclume comme on porte son amoureuse vers le nid d’amour. Le poids de l’objet le fit valser, ce qu’il mit sur le compte de son surcroît d’émotions. Il posa délicatement l’enclume, qu’il avait baptisée affectueusement "maman", sur le mur de la forge puis grimpa pour se mettre à ses côtés. Il la couvrit de mille baisers et marques d’attention. Le tableau était attendrissant : la pleine lune, le petit bonhomme et l’enclume en goguette sur mur de la forge. Toute la nuit, ils restèrent là à se conter fleurette dans un idiome que seuls un demeuré et une enclume pouvaient comprendre. Le soleil commençait à taper du pied pour reprendre sa place. Devinez ce que Tongoé eut l’intelligence de faire ? Comme deux amants épris sautent ensemble le pas du mariage pour la meilleur et pour le pire, monsieur a sauté avec l’enclume dans les bras. Ce qui devait arriver arriva.


Plan du site