La boutique d'écriture Montpellier
Ateliers et stagesFormation et RessourcesAuteursRésidencesRencontresInternational et francophonieNouveautés
 

2011 Marie-Célie Agnant "J’entends le bruit du monde...."

Archives

Les livres de M. C Agnant sont traversés par une double contrainte, impossible à réaliser, d’autant plus que chacun des termes de la contrainte est lui-même un impossible. Il faut témoigner, rendre compte de l’Histoire et de la mémoire qui ne nous laissent jamais en paix. Mais l’Histoire est indicible comme l’horreur est indicible. Et les personnages rescapés de l’Histoire sont amnésiques et délirants comme Emma, ou leur identité est trafiquée comme celle de Laura ou d’Antoine. Ce n’est pas tant que leur voix serait inaudible, mais que personne et eux moins encore, ne saurait ce qui pourrait être leur voix. Bourreau et victime comme Emma, ou bourreau ou victimes comme Rosa, Laura et Antoine, nul ne peut prendre la place où il assume une parole propre. C’est là, dans ce huis clos de l’homme et de l’Histoire, que vient une figure tierce : l’interprète, le secrétaire, la petite fille, qui parle non plus en son nom, mais à la place du silence, du borborygme, de la langue étrangère, de l’absence.

C’est là qu’il nous semble que ces livres nous plongent dans la condition humaine contemporaine, dans cette impossibilité que nous éprouvons tous, quelle que soit notre biographie, à vivre notre condition comme historique. Dans cette recherche éperdue d’un tiers qui pourrait, enfin, rendre la parole possible.
Coryphée, secrétaire, traducteur, interprète, conteur, voyageur, étranger... Ce sont les différentes figures de cet autre et les fragments de parole - écrite, filmée, lue, chantée - qu’il peut aujourd’hui autoriser ou transmettre que nous chercherons à développer tout au long de cette résidence.

Télécharger la plaquette en pdf



Plan du site